Depuis le 31 août 2011 (soit 72 ans après le début communément admis de la Deuxième guerre mondiale), un ancien étudiant en histoire de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni), Alwyn Collinson, poste sur un compte Twitter dédié (@RealTimeWWII) des tweets (messages d’actualité) quotidiens de moins de 140 caractères faisant vivre ou revivre au jour le jour les évènements du second conflit mondial du XXe siècle[1]. Âgé de 24 ans, l’auteur travaille désormais dans une société de communication à Oxford et cherche à travers son initiative à donner l’impression de vivre les évènements sans connaître le dénouement de la guerre, impliquant une réflexion préalable et une reconstitution impartiale permettant d’éviter tout anachronisme[2]. Son entreprise l’amènera probablement à conserver son rythme de publication (A. Collinson rédige ses brèves parfois à l’avance et en programme la publication grâce à l’application SocialOomph[3]) jusqu’à l’issue du conflit, soit jusqu’en 2017.

Cette initiative, qui repose sur un travail documenté en amont (essentiellement des ouvrages spécialisés et des ressources en ligne[4]) même si les sources mobilisées, aussi bien pour les faits racontés que pour les photographies proposées, sont trop rarement mentionnées, rappelle celle des National Archives britanniques. Ces dernières publient en effet sur Twitter (@ukwarcabinet), depuis début 2011, des messages faisant vivre presque en temps réel, à la manière des breaking news[5], les évènements de la Deuxième guerre mondiale au prisme du War Cabinet britannique. Dans ce cas-ci, un lien renvoie systématiquement aux Cabinet Papers du centre d’archives utilisés.

~~~~~~~~~~

Notes :

[1] Le compte Twitter peut être consulté sans inscription préalable à ce réseau social. Il suffit de se rendre sur le lien mis entre parenthèses et précédé d’un @.

[2] “I don’t want to anticipate the outcome of events, because I want people reading the feed to feel a little bit of what people at the time felt”, says Alwyn. “It’s so easy to fall into the trap of hindsight. At the time, people didn’t know that the Nazis were monsters, or even that the war was going to be a Second World War – they hadn’t started saying the First World War at that point, it was still the Great War, or the Late War (Paul Sawers, « How an ex-History student is using Twitter to bring World War 2 to life », thenextweb.com, 25 septembre 2011 [lien vers l’article]).

[3] « Revivez la Seconde Guerre Mondiale heure après heure avec Twitter », DataNews/Le Vif.be, 3 octobre 2011 (lien vers l’article).

[4] « There are several very good timelines of WWII on the Web », says Alwyn. « Plus digitized newspaper archives, personal stories, transcripts of speeches, and so on – anything that gives a fresh, unusual angle on the war » (Paul Sawers, « How an ex-History student is using Twitter to bring World War 2 to life », thenextweb.com, 25 septembre 2011 [lien vers l’article]).

[5] « Soixante-douze ans après, la seconde guerre mondiale en temps réel », Big Browser, blog du Monde.fr (lien vers l’article).

Publicités