Dans le cadre de la campagne « Au fil de l’eau »[1], l’IUFM de l’Académie de Paris, rattachée à l’Université Paris IV Sorbonne, recrute un maître de conférences (MCF) en histoire moderne/histoire de l’art. Ce poste, vacant et pour lequel il est possible de candidater jusqu’au 12 octobre 2011, permettra d’assurer la formation des étudiants du Master Métiers de l’enseignement et de la formation en histoire-géographie (MEF) préparant parallèlement les concours de l’enseignement, en donnant en particulier un éclairage sur la question « Le prince et les arts ».

Le MCF retenu rejoindra une équipe composée de deux enseignants-chercheurs en histoire[2] : Françoise Dartois, maître de conférences en histoire moderne dont les travaux portent sur la danse, la musique et les ballets aux XVIIe et XVIIIe siècles[3] (elle a soutenu une thèse à Paris I Sorbonne en 1983 intitulée La danse au temps de l’opéra-ballet[4]) et Georges Sidéris, spécialiste de l’histoire byzantine sous l’angle du pouvoir impérial, de l’Eglise et de la religion ou encore de la santé[5]. Le géographe Gilles Fumey, dont l’intérêt se porte vers la géographie culturelle, la gastronomie et la culture alimentaire dans le monde[6], est également rattaché à l’IUFM de Paris I[7].

Quelques caractéristiques du poste à pourvoir sont rappelées ci-dessous :

Poste : Maître de conférences (MCF) en histoire moderne

État du poste : vacant

Section[8] : 22 (histoire et civilisations : histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain, de l’art, de la musique)

Discipline principale à enseigner : Histoire moderne

Autre discipline à enseigner : Histoire de l’art

Public des cours à effectuer : Licence mais surtout Master Métiers de l’enseignement et de la formation (MEF) pour les étudiants souhaitant passer les concours de l’enseignement (professeur des lycées et collèges, professeur des écoles)

Localisation du poste : IUFM de l’Académie de Paris – Site Molitor – 10, rue Molitor 75016 Paris

UFR de rattachement[9] : IUFM école interne de l’Université Paris I Sorbonne

Ouverture des candidatures : 12 septembre 2011

Clôture des candidatures : 12 octobre 2011

Date de prise de fonction : 31 décembre 2011

Référence Galaxie : 4012

Référence GESUP[10] : 0156

Lien vers le détail de l’offre : cliquer ici

Rappel concernant la constitution du dossier : se reporter à l’arrêté du 7 octobre 2009 (Journal officiel [JO] du 16 octobre 2009)[11]

~~~~~~~~~~

Notes :

[1] Page de présentation de la campagne « au fil de l’eau » visant à recruter quatre enseignants-chercheurs (site de l’IUFM de Paris).

[2] Page de présentation de l’équipe des enseignants-chercheurs sur le site de l’IUFM de Paris.

[3] Page de présentation sur le site de l’IUFM de Paris.

[4] Françoise Dartois, La danse au temps de l’opéra-ballet, Thèse de troisième cycle en histoire sociale européenne soutenue à l’Université Paris I en 1983 [lien SUDOC].

[5] Page de présentation sur le site de l’IUFM de Paris. Georges Sidéris a produit une thèse titrée Eunuques et pouvoir à Byzance IVe-VIIe siècle, dirigée par Michel Kaplan et soutenue à l’Université Paris I en 2001, 524 p [lien SUDOC].

[6] Ce professeur des universités a entre autres écrit L’agriculture dans la nouvelle économie mondiale (Paris : PUF, 1997 [lien SUDOC]), Géopolitique de l’alimentation (Auxerre : Éditions Sciences humaines, 2008 [lien SUDOC]) et Manger local, manger global : l’alimentation géographique (Paris : CNRS, 2010 [lien SUDOC]).

[7] Page de présentation sur le site de l’IUFM de Paris.

[8] Le Conseil national des universités (CNU), instance chargée entre autres du recrutement des enseignants-chercheurs, est composé d’un grand nombre de sections correspondant à une discipline spécifique. Il existe deux sections d’histoire (21 et 22). La liste des sections est accessible en cliquant ici.

[9] UFR signifie « Unité de formation et de recherche ».

[10] Le GESUP est l’interface de « gestion des emplois et des personnels de l’enseignement supérieur » sur laquelle ceux-ci peuvent se connecter via un identifiant et un mot de passe.

[11] Ce texte est disponible sur le site Legifrance.