Galaxie, le portail des enseignants-chercheurs et des personnels de l’enseignement supérieur[1], a mis en ligne au début du mois de juillet une offre de poste de maître de conférences en histoire ancienne émanant de l’Université de Reims – Champagne-Ardennes et dont nous reprenons ici les caractéristiques principales :

Poste : Maître de conférences (MCF) en histoire ancienne

État du poste : vacant

Section[2] : 21 (histoire, civilisation, archéologie et art des mondes anciens et médiévaux)

Discipline principale à enseigner : Antiquité romaine

Autres disciplines à enseigner : Antiquité grecque ; épigraphie ; numismatique ; archéologie

Public des cours à effectuer : Licence, Master (Recherche ; Métiers de l’enseignement et de la formation)

Localisation du poste : Université de Reims – Champagne-Ardennes (23 Rue Clément Ader, 51100 Reims)

UFR de rattachement : UFR de Lettres et sciences humaines[3]

Laboratoire de rattachement : Centre d’étude et de recherche en histoire culturelle (CERHIC)[4] – EA 2616[5]

Ouverture des candidatures : 9 juillet 2011

Clôture des candidatures : 9 août 2011

Date de prise de fonction : 1er novembre 2011

Référence Galaxie : 4004

Référence GESUP[6] : MC331

Lien vers le détail de l’offre : cliquer ici

L’enseignant d’histoire romaine retenu pourra côtoyer, au sein du CERHIC, Didier Marcotte, professeur de littérature grecque spécialiste de la géographie antique[7] qui a entre autres publié en 2006 un article intitulé « De l’Euphrate au Nil : le climat arabe selon Poséidonios » dans la revue TOPOI[8]. Il aura également l’occasion de travailler avec Christel Müller, professeur d’histoire grecque, ancienne enseignante à Paris I, auteur d’une thèse sur la relation entre Rome et la Béotie de la basse époque hellénistique à la fin du haut-Empire (1996)[9] et directrice de recherches archéologiques en Grèce ou encore en Russie méridionale[10].

~~~~~~~~~~

Notes :

[1] Cliquer ici pour accéder à ce portail.

[2] Le Conseil national des universités (CNU), instance chargée entre autres du recrutement des enseignants-chercheurs, est composé d’un grand nombre de sections correspondant à une discipline spécifique. Il existe deux sections d’histoire (21 et 22). La liste des sections est accessible en cliquant ici.

[3] UFR signifie « Unité de formation et de recherche ».

[4] Lien vers la page Internet du CERHIC en cliquant ici.

[5] Le sigle EA correspond à « équipe d’accueil ».

[6] Le GESUP est l’interface de « gestion des emplois et des personnels de l’enseignement supérieur » sur laquelle ceux-ci peuvent se connecter via un identifiant et un mot de passe.

[7] Ce professeur sera rattaché, à partir de janvier 2012, à un autre centre de l’Université de Reims, le Centre de recherche interdisciplinaire sur les modèles esthétiques et littéraires (CRIMEL) (Billet d’actualité intitulé « Didier Marcotte devient membre senior de l’Institut universitaire de France (IUF) » et publié par l’Université de Reims le 6 juin 2011).

[8] Lien vers le sommaire du numéro mentionné.

[9] Christel Müller, Rome et la Béotie, de la basse époque hellénistique à la fin du haut-Empire : étude d’histoire politique et sociale, Thèse de doctorat en histoire ancienne dirigée par M. Rougemont et soutenue à l’Université Lyon 2 en 1996 [lien SUDOC].

[10] Lien vers la page détaillant les thématiques de recherche de Christel Müller.

Publicités