Les candidats au CAPES externe d’histoire-géographie et à l’Agrégation externe d’histoire ont pu prendre connaissance, ce 11 juillet 2011, des résultats du concours auquel ils avaient pris part. Le site du ministère de l’Éducation nationale Publinet a ainsi rendu public, au compte-goutte, soit lettre par lettre dans chaque académie, le nom des lauréats admis en liste principale.

550 candidats ont obtenu le Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré (CAPES), les académies de Créteil, Paris et Versailles fournissant près d’un quart des admis (133), suivies de loin par celles de Bordeaux et de Rennes (38 reçus dans chacune d’elles). Le taux de réussite, calculé sur la base du nombre de candidats effectivement présents – en recul par rapport aux sessions précédentes -, est relativement important en comparaison des autres années (22,7%). Il y aura toutefois moins de professeurs stagiaires néo-certifiés en 2011 (550). Les inscriptions au concours 2011-2012, closes le 12 juillet[1], devraient quant à elles être supérieures à celles enregistrées pour la session précédente (+ 5,3%) si l’on se réfère aux chiffres avancés par le ministère de l’Éducation nationale dans un communiqué de presse daté du 21 juillet 2011[2]. Pour le CAPES externe d’histoire-géographie, davantage de postes seront offerts pour la session 2012 : 580[3].

Données relatives au concours et aux résultats du CAPES externe d’histoire-géographie depuis 2008[4]

Session Nombre d’inscrits Nombre de présents Nombre d’admis-sibles
Nombre d’admis
2011 4 474 2 420 1 334 550
2010 4 985 3 292 1 321 610
2009 5 401 3 731 1 311 616
2008 6 397 4 525 1 353 604

Mettant en avant les « 69.351 candidats » inscrits tous concours du second degré confondus « pour 8 600 places proposées », le ministère se réjouit de l’augmentation d’environ 7% que cela représente par rapport à l’année dernière[5]. Il effectue cependant une analyse limitée des chiffres en sa possession qui devraient en effet être replacés dans une perspective d’évolution plus large. Pour la session 2010, 8 513 postes dans le secondaire étaient proposés[6] à quelques 86 500 candidats[7]. Sur deux années uniquement, le nombre d’inscriptions a donc baissé de près de 20%, essentiellement en raison d’une réévaluation du diplôme et des compétences requises pour passer le concours. La masterisation s’est accompagnée d’une « certification » dans le sens où, désormais, le candidat devra disposer du c2i (certificat informatique et internet) ainsi que du CLES niveau 2 (certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur) pour prétendre à l’enseignement. A cette réforme qui ferme, pour un temps, aux étudiants disposant d’une Licence, l’accès au concours, s’ajoute la différence – parfois importante – entre le nombre de candidats inscrits et le nombre de candidats effectivement présents[8]. Les données affichées par le ministère doivent par conséquent être considérées avec prudence.

1 248 postes seront pourvus, pour la session 2012, par le biais du concours de l’agrégation externe (70 en histoire)[9] contre 1 232 postes lors de la session 2010 (84)[10]. Le nombre d’admis sera donc, l’année prochaine, semblable à celui de 2011. Les résultats mis en ligne par Publinet laissent entrevoir la part encore importante des reçus des académies de Paris, Créteil et Versailles (43), parmi lesquels la première (ex-aequo avec Léa Desvignes inscrite dans l’académie de Grenoble) Mélisande Bizoirre, formée à Paris IV-Sorbonne [11] et conférencière nationale de l’École du Louvre [12].

Données relatives au concours et aux résultats de l’agrégation externe d’histoire depuis 2008[13]

Session Nombre d’inscrits Nombre de présents Nombre d’admis-sibles
Nombre d’admis
2011 143 71
2010 2 113 1 154 165 84
2009 2 309 1 406 173 84
2008 2 624 1 550 193 83

Rémi Devémy

~~~~~~~~~~

Notes :

[1] Page du site du ministère de l’Éducation nationale dressant un calendrier des concours du second degré pour la session 2012.

[2] Communiqué de presse de Luc Chatel intitulé « Inscriptions aux concours 2012 : Luc Chatel se réjouit du maintien de l’attractivité des métiers de l’enseignement » et daté du 21 janvier 2011 (disponible en ligne).

[3] Page du site du ministère de l’Éducation nationale relative à la répartition par sections et options des postes offerts au concours externe du CAPES à la session 2012.

[4] Sources du tableau : Résultats Publinet CAPES externe (disponible en ligne) ; Lettre de Laurent Carroué, Président du CAPES externe d’histoire et de géographie, intitulée « Lettre d’information à l’attention des préparateurs concernant les épreuves orales d’admission du CAPES externe 2011 » et datée du 2 février 2011 (disponible en ligne) ; Ministère de l’Éducation nationale (Secrétariat Général – Direction générale des ressources humaines – Sous-direction du recrutement), Rapport de jury du CAPES externe d’histoire-géographie : session 2010, p. 4 (disponible en ligne) ; Ministère de l’Éducation nationale (Secrétariat Général – Direction générale des ressources humaines – Sous-direction du recrutement), Rapport de jury du CAPES externe d’histoire-géographie : session 2009, p. 4 (disponible en ligne).

[5] Aymeric Renou, « La ruée surprise vers le métier de prof », Le Parisien.fr, 21 juillet 2011 (disponible en ligne).

[6] Page d’information du site du ministère de l’Éducation nationale intitulée « Concours enseignants : postes offerts à la session 2010 ».

[7] Denis Peiron, « Le métier d’enseignant semble moins attractif », La Croix.com, 12 septembre 2010 (disponible en ligne).

[8] Aurélie Collas, « Plus de candidats aux concours enseignants : victoire de Chatel », Peut mieux faire (Le Monde Education), 22 juillet 2011 (disponible en ligne).

[9] Page du site du ministère de l’Éducation nationale relative à la répartition par sections et options des postes offerts au concours externe de l’agrégation à la session 2012.

[10] Page d’information du site du ministère de l’Éducation nationale intitulée « Concours enseignants : postes offerts à la session 2010 » (LegiFrance).

[11] Site d’information sur la préparation des concours à l’UFR d’histoire de l’université Paris IV-Sorbonne.

[12] Page présentant la série de conférences en histoire de l’art organisées par l’École du Louvre et le musée Denon (Chalon-sur-Saône) du 8 décembre 2010 au 2 février 2011.

[13] Sources du tableau : Résultats Publinet CAPES externe (disponible en ligne) ; Ministère de l’Éducation nationale/Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche (Secrétariat Général – Direction générale des ressources humaines – Sous-direction du recrutement), Rapport de jury de l’agrégation externe – section histoire : session 2010, p. 66 (disponible en ligne) ; Ministère de l’Éducation nationale/Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche (Secrétariat Général – Direction générale des ressources humaines – Sous-direction du recrutement), Rapport de jury du concours externe de l’agrégation – section histoire : session 2009, p. 85 (disponible en ligne) ; Ministère de l’Éducation nationale/Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche (Secrétariat Général – Direction générale des ressources humaines – Sous-direction du recrutement), Rapport de jury du concours de l’agrégation externe – section histoire : session 2009, p. 88 (disponible en ligne).

Publicités